FeniXX réédition numérique (Fleurus - Novalis)

  • L'Église et la contestation

    André Tange

    Parution : 22 Décembre 2017 - Entrée pnb : 13 Mars 2018

    Quel est l'avenir de la contestation ? Cet élan n'est-il pas aujourd'hui contré sur tous les points du globe par les pouvoirs en place et les forces policières des États ? L'« ordre et la loi » l'emporteront-ils sur le droit des minorités économiquement pauvres qui ont faim et soif de justice ? À ces questions, l'auteur, spécialiste de la psychologie sociale, 14 répond par un oui et par un non. Non, la contestation n'a pas d'avenir si elle ne compte que sur la force, car la violence anti-institutionnelle éveille, de part et d'autre des barricades, des agressivités inconscientes qui produisent un déséquilibre psychologique et sociologique toujours plus accentué des sociétés et des personnes. Mais il est une contestation moins violente et dont l'efficacité est certaine : l'actuel jaillissement des petites communautés de base. L'Église est un lieu contemporain privilégié où s'affirme une contestation profonde des institutions civiles et religieuses. Parmi les diverses formes d'action contestataire qui s'y manifestent, il est permis de considérer que la forme communautaire a un grand avenir si les plus engagés (et particulièrement les jeunes) l'acceptent intégralement. La communauté peut contester radicalement la société, le matérialisme, les villes et les structures sociales inhumaines. Elle ne se contente pas d'une opposition : elle constitue une réponse vivante aux interrogations de notre époque. Que pouvons-nous attendre de la société fondée sur le capital-argent ou de l'Église-institution pour faire progresser l'humanité ? Il faut repartir de la base, en se réunissant dans l'amour et le partage total. L'amour est le seul remède contre la guerre et la violence des puissants. C'est la solution des petits. André Tange s'est déjà fait connaître par son ouvrage « Analyse psychologique de l'Église », paru dans cette même collection. Il exprime régulièrement ses conceptions dans la revue « Courrier communautaire international ». Pour lui, l'Église-communauté en train de naître contient les forces vitales susceptibles d'amener un véritable progrès humain et évangélique.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Analyse psychologique de l'Église

    André Tange

    Parution : 26 Décembre 2017 - Entrée pnb : 13 Mars 2018

    Ce livre présente une analyse psycho-sociologique de la communauté et contribue à éclairer les choix à faire concernant l'orientation pastorale contemporaine de l'Église. À la base de cet essai, une insatisfaction psychologique est décelée parmi les chrétiens. L'Église fonctionne encore à l'instar d'une société et provoque le malaise d'une génération en quête d'expériences communautaires authentiques. Si l'Église ne peut cesser d'être une société, elle doit cependant retrouver le visage de ses origines et témoigner d'une vie fraternelle de partage spirituel et matériel. Le lecteur tirera grand profit des réflexions contenues dans cet ouvrage s'il est convaincu qu'une Église communautaire doit naître car les obstacles qui s'opposent à ce progrès sont considérables. Il est intéressant de noter, par exemple, qu'il existe un agir pastoral allant à l'encontre du devenir communautaire. Il en est de même pour une certaine manière de célébrer la liturgie, de pratiquer la mission ou d'exercer la contestation. La psychologie des groupes, science pratique nouvelle, est susceptible d'aider l'autorité comme chaque chrétien à purifier ses attitudes en vue d'accéder à des relations où la communauté réciproque s'exerce pleinement. L'auteur est né à Bruxelles, en 1935. Après ses études de philosophie et de théologie dans l'Ordre des Frères Prêcheurs, il continua des études de psychologie et de pédagogie à l'Université de Liège. Il fréquenta à Paris des Instituts psychopédagogiques et le milieu paroissial dans la banlieue parisienne. Quatre années durant, il travailla dans la pastorale en paroisse et en milieu hospitalier dans le bassin industriel de la région liégeoise. Une compétence intellectuelle relative à plusieurs disciplines jointe à une expérience concrète, au contact de la vie quotidienne des groupes est rare. Actuellement, le P. André Tange travaille au C.C.I. et tient un service d'aide et de consultation dans le Centre.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Des communautés nouvelles de chrétiens - et de non-chrétiens - surgissent un peu partout, créant un style de vie autre que celui de la société actuelle, se référant à une échelle de valeurs, dont l'adoption plus étendue provoquerait sans aucun doute une authentique « révolution ». Quelle est cette échelle de valeurs ? Comment est-elle mise en pratique dans ces groupes nouveaux ? Les communautés ont une vie interne de partage spirituel, affectif, culturel, matériel. Pourquoi ce partage ? Et comment est-il réalisé ? Les communautaires recherchent une structure de vie où la personnalité de chacun puisse être libérée et valorisée au maximum. Comment s'organisent-ils dans ce but ? Ces communautés nouvelles, lorsqu'elles sont chrétiennes, se trouvent fatalement en état de conflit avec l'Église institutionnelle. Quels sont les dangers et les bénéfices de ce conflit ? Comment le mener de telle manière qu'il puisse profiter à tous ? Ces communautés vivent dans un monde urbanisé. Sont-elles une régression vers le régime patriarcal ou bien une solution aux problèmes de la ville ? Elles vivent dans une société plutôt malade. Ont-elles l'ambition de lui apporter un remède efficace ? Et comment ? Toutes ces questions, l'auteur les a abordées. Vivant depuis dix ans une expérience communautaire et observant de près la vie des groupes nouveaux, il apporte des réponses émergeant de la vie. Selon l'auteur lui-même, ces réponses sont parfois incomplètes, et provisoires... mais, en tout cas, elles forcent à la réflexion. Directeur du Centre Communautaire International, Max Delespesse a déjà publié en coédition chez Fleurus et Novalis, en 1968, un livre fondamental intitulé « Cette communauté qu'on appelle Église ».

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty